Reprise du titre de la page

L’orthophonie et le multilinguisme

La réalité multilingue et multiculturelle est incontournable aujourd’hui et la France, est concernée au même titre que les autres pays. Pourtant, être ou devenir bilingue ou multilingue ne va pas de soi…et suscite de nombreuses interrogations.

Le bilinguisme a été longtemps étudié dans les pays monolingues comme un problème socioculturel lié à la population des immigrés. En premier lieu, on a souligné les effets négatifs du bilinguisme sur la scolarité et le développement cognitif et social de l’enfant. Ce n’est qu’à partir des années 1970 que l’on remarque un changement radical vis-à-vis du bilinguisme et un développement accru des recherches sur ce thème.

enfants école maitresse

De nombreux pays, dont la France, sont encore réticents par rapport au bilinguisme précoce, vécu comme une exception, alors que plus de la moitié de la population mondiale est bilingue. La méconnaissance du phénomène bilingue/multilingue contribue à entretenir une méfiance due au spectre de la confusion des langues car, dans notre système scolaire, maîtrise du français et réussite scolaire sont étroitement liés.

Le bilinguisme est l’habileté d’une personne à utiliser deux langues comme moyen de communication dans la plupart des situations rencontrées et, de passer de l’une à l’autre si nécessaire. La communication chez le bilingue peut, néanmoins, adopter des formes différentes. Ainsi, l’utilisation d’une langue, de l’autre, ou des deux à la fois, selon l’interlocuteur, le sujet ou la situation de communication, sont autant d’éléments qui caractérisent les moyens d’expression orale du bilingue. Les capacités du locuteur ne sont pas uniformes mais fluctuantes dans l’une et l’autre langue, suivant l’âge et l’environnement géographique et social. Il existe en fait, autant de manières de vivre son état de bilingualité, que de personnes bilingues.

Portrait of smiling male teacher and student in front of chalkboard holding hands

Le bilinguisme peut s’étudier sous divers angles. Ceci va notamment permettre d’établir différents types de bilinguisme (bilinguisme précoce simultané, bilinguisme précoce consécutif, bilinguisme tardif, bilinguisme institutionnel…).
Les avantages du bilinguisme, démontrés par les avancées de la recherche en sciences cognitives ou en psycholinguistique révèlent des bénéfices linguistiques, culturels et cognitifs. Toutefois, ces bénéfices potentiels ne sont pas automatiques.

L’essentiel, et le plus difficile, est de donner du sens à l’apprentissage de deux langues. Aussi, la langue minoritaire doit avoir pour l’enfant un statut positif, valorisé et valorisant, condition indispensable pour le développement d’un bilinguisme harmonieux. Par ailleurs, la transmission de la langue maternelle joue un rôle très important dans l’acquisition d’une seconde langue.

Les dernières recherches montrent que la prévalence des troubles du langage serait la même dans la population monolingue et bilingue. De plus, les types de troubles seraient identiques dans les deux populations. A ce jour, aucune étude ne démontrerait le fait que les enfants exposés à plusieurs langues soient susceptibles de présenter plus de troubles du langage ou d’apprentissage que les enfants monolingues issus des mêmes milieux socio-économiques.

Enfant apprend à parlerUn enfant est tout à fait capable de développer plusieurs langues simultanément. Habituellement, les premiers mots sont prononcés aux alentours de 1 an, que l’enfant soit exposé à plus d’une langue ou non. S’il y a des troubles du langage, ce sont plutôt les conditions d’émergence et de développement du langage qui sont à considérer (et non le multilinguisme qui en est responsable).

Le bilinguisme / multilinguisme n’est pas une pathologie langagière nécessitant une prise en charge orthophonique. Dans le cas d’une plainte ou d’une inquiétude concernant l’acquisition et le développement du langage chez des enfants confrontés à plusieurs langues, l’orthophoniste intervient pour réaliser une évaluation orthophonique (si possible en testant les compétences langagières de l’enfant dans ses différentes langues). Au terme de cette évaluation, en fonction des résultats, une rééducation orthophonique peut être mise en place dans le cas où l’enfant présenterait un trouble du langage.

 

Sylvia TOPOUZKHANIAN

Sylvia TOPOUZKHANIAN

Orthophoniste

Orthophoniste, Docteur en Sciences du Langage, Cadre Supérieur de Santé.

Chargée d’enseignement en orthophonie (ISTR-Lyon 1) et à l’IFCS du Centre Hospitalier le Vinatier.

sylvia.topouzkhanian@ch-le-vinatier.fr

Dossier

Questions de futurs parents

Questions de futurs parents

Bientôt parents ? Notre maman experte fait le point sur l'organisation à mettre en place afin d'accueillir bébé en toute sérénité !

Les Tutos vidéos de Daddylemme

Les Tutos vidéos de Daddylemme

Retrouvez les tutoriels vidéo de Daddylemme ! Activité manuelle, astuce, recette, jeux, etc.

Parer aux maladies hivernales

Parer aux maladies hivernales

Le rhume, la gastro-entérite, l'angine, la grippe ou la bronchite sont autant de maladies, souvent bénignes, qui peuvent passer sans avoir recours aux antibiotiques.

Compote pommes, banane à la cannelle

Recettes

Compote pommes, banane à la cannelle

  Ingrédients : 4 Pommes 1 Banane 1 Pincée de cannelle   Epluchez et coupez vos fruits. Enlevez les [...]