Reprise du titre de la page

Le lit

Environnement

On recommande fréquemment que l’enfant ait sa propre chambre mais cela dépendra évidemment du contexte et de l’organisation familiale.

Quelle que soit la situation, des mesures simples sont à mettre en place afin d’assurer à l’enfant un sommeil de qualité en toute sécurité.

L’enfant doit avant tout avoir son propre lit. La pratique du co-dodo est àLit cododo proscrire même si elle facilite l’allaitement maternel, car avec la fatigue et l’installation, le risque de chute et d’asphyxie de l’enfant est très élevé. Recouchez donc toujours votre enfant dans son berceau, quitte à ce que celui-ci soit installé à proximité de votre lit.

Le lit doit être installé dans un endroit calme, pour préserver la qualité du sommeil. La pièce que vous choisirez doit être bien aérée, au moins 30 minutes par jour, et sa température ne doit pas excéder 18 à 20°C.

Il est impératif que cette pièce soit « sans tabac » afin de ne pas entraîner de difficulté respiratoire chez votre enfant.

Veillez également à ne pas laisser d’animaux dans la pièce en votre absence car il y a un  risque qu’ils se couchent dans le berceau, sur l’enfant.

Literie

Le lit se doit d’être adapté à la taille de l’enfant. C’est un des premiers espaces que l’enfant va découvrir, aussi, il n’est pas rare de le voir appuyer sa tête contre les parois, car ce contact qui va délimiter son Lit barreauenvironnement est rassurant. La taille du lit doit donc évoluer régulièrement, en même temps que celle de votre enfant.

Privilégiez les lits à barreaux en vous assurant que l’écartement est suffisamment étroit pour empêcher qu’il ne puisse s’y coincer la tête (les normes européennes préconisent un espace compris entre 45 et 65 mm entre les barreaux) et n’oubliez pas de toujours relever la barrière du lit et ce, même si votre enfant ne se retourne pas encore ou ne se met pas debout. Le risque de chute est très important.

Le matelas : il convient de le choisir de qualité, ferme, et parfaitement adapté à la taille du lit, c’est-à-dire ne laissant aucun espace entre le matelas et les parois du lit. Dans le cas contraire, l’enfant pourrait coincer sa tête entre le matelas et les barrières sans avoir la capacité de se dégager seul ce qui entraînerait un risque de suffocation.

Le matelas doit être complètement à plat. Le surélever pour installer votre enfant en proclive n’a jamais fait la preuve de son efficacité en cas d’encombrement respiratoire ou de reflux gastro-œsophagien.

Le linge de lit et la décoration : le matelas a seulement besoin d’être recouvert d’un drap housse en coton. Il est fortement déconseillé d’utiliser oreiller, couette ou couverture, le risque d’enfouissement et d’hyperthermie étant trop important ; préférez-leur une turbulette, gigoteuse ou pyjama dans lequel l’enfant sera plus à son aise.

Il est également recommandé d’éviter les Lit mobiletours de lit, pourtant plébiscités dans tous les catalogues de puériculture. L’enfant, en venant y coller sa tête, s’expose à un risque de suffocation, de strangulation avec les ficelles d’attache qui peuvent être mal fixées, et plus grand il pourra s’en servir comme appui pour franchir les barrières de son berceau. Si vous souhaitez le garder dans un but décoratif, privilégiez plutôt un accrochage à l’extérieur du lit.

Ces recommandations n’empêchent pas une décoration agréable qui stimulera l’enfant pendant les périodes de veille. Il faut cependant rester vigilant quant aux éléments décoratifs (perles, etc.) qui doivent être de qualité et solidement fixés pour ne pas être avalés par l’enfant qui explore son environnement en portant les objets à la bouche.

Pour les mêmes raisons, veillez à retirer les éventuelles attache-tétine avant de coucher votre enfant car le risque de strangulation est bien présent. De même, les bijoux (collier d’ambre, etc.) sont déconseillés de manière générale.

Enfin, attention au lit parapluie ! Il ne doit être utilisé que ponctuellement et toujours tel quel. Il n’est pas nécessaire et même fortement déconseillé de rajouter un surmatelas même si le couchage vous parait fin et inconfortable. Ce matelas ne serait pas aux dimensions exactes du lit parapluie et votre enfant risquerait de se retrouver coincé entre le matelas et la paroi du lit, et ce même si vous essayez de combler cet espace avec des coussins.

Installation

Votre enfant doit toujours être couché sur le dos (éviter les positions Lit sur le dosventrale ou latérale, qui sont une des principales causes de mort inattendue du nourrisson). Même si votre enfant semble être plus confortable ou pleure moins en position ventrale (à cause de coliques ou de reflux gastro-œsophagien par exemple), il faut tout de même le coucher impérativement sur le dos.

Les cale-bébés sont également à proscrire, car ils empêchent votre enfant de bouger librement.

Dr Joseph AROULANDOM

Dr Joseph AROULANDOM

Pédiatre

Chef de Clinique Assistant

Service de Nutrition et Gastroentérologie Pédiatriques

Hôpital Trousseau – Assistance Publique des Hôpitaux de Paris

Site web : http://nutritiongastro-trousseau.aphp.fr

Dossier

Les Tutos vidéos de Daddylemme

Les Tutos vidéos de Daddylemme

Retrouvez les tutoriels vidéo de Daddylemme ! Activité manuelle, astuce, recette, jeux, etc.

Parer aux maladies hivernales

Parer aux maladies hivernales

Le rhume, la gastro-entérite, l'angine, la grippe ou la bronchite sont autant de maladies, souvent bénignes, qui peuvent passer sans avoir recours aux antibiotiques.

Mon enfant a peur du noir

Mon enfant a peur du noir

La crainte du noir, chez l’enfant, est universelle. Au même titre que la peur de l’étranger, la peur de l’eau , ou la peur de la mort…

Compote pommes, banane à la cannelle

Recettes

Compote pommes, banane à la cannelle

  Ingrédients : 4 Pommes 1 Banane 1 Pincée de cannelle   Epluchez et coupez vos fruits. Enlevez les [...]