Reprise du titre de la page

Le développement moteur de la naissance à 6 ans

 

Parler du développement moteur n’a pas beaucoup de sens car le développement de l’enfant est global. Toutes ses facettes sont intimement liées : le système nerveux se construit en parallèle de la prise de conscience de l’environnement, de la maturation intellectuelle, du lien affectif rassurant mis en place par la famille et qui permet à l’enfant de s’autoriser à faire des expériences. Tous ces aspects interagissent ensemble et ne sont pas dissociables. Chaque enfant est unique, c’est pourquoi chaque enfant évolue à son rythme. Les progrès d’un enfant en termes de motricité ne sauraient donc être comparés à ceux d’un autre.

Définition

«  Le développement moteur a été décrit comme une prise de contrôle progressive par l’enfant de son système musculaire, au fur et à mesure de la disparition de la motricité primaire dite archaïque, de la maturation duenfant marche système nerveux central, de la progression de son éveil et de la répétition de ses expériences motrices. » (Rééducation cérébro-motrice du jeune enfant – M. Le Metayer, édition Masson 93).

Plus un muscle est proche du cerveau ou de l’axe du corps et plus vite il sera contrôlé facilement. Toutefois, les progrès effectués ne sont pas continus, ils sont parfois très rapides puis l’enfant passera par des périodes de latence voir de régression avant de pouvoir faire de nouvelles acquisitions.

Rôle de l’adulte

L’enfant est capable seul d’acquérir un développement moteur adapté. Il n’a besoin que du regard de l’adulte, pas de son aide physique. Il est important de tout mettre en œuvre pour favoriser son activité libre en lui proposant un environnement sécurisant et de bien observer son comportement mais surtout de ne pas entraver ses mouvements ou de ne pas forcer les acquisitions en le sur-stimulant ou en le mettant dans des postures qu’il n’a pas encore acquises.

Le premier mois : L’enfant est allongé sur le dos, il tourne la tête de droite à gauche, suis du regard et de la tête lorsque il aperçoit quelque chose ou entend un bruit. Sa motricité est très peu contrôlée, les mouvements sont brusques, mais il est déjà capable de porter ses mains à sa bouche et de se déplacer sur le dos ou sur le ventre pour se coller à la paroi du lit ou chercher le sein de sa mère par exemple. C’est une motricité réflexe qui est présente de la naissance à 3 mois environ.

De 2 à 3 mois : La motricité contrôlée se développe ; ainsi l’enfant rapproche ses deux mains volontairement, joue avec, les regarde beaucoup, « pédale » avec ses jambes, commence à essayer de se tourner sur le côté, soulève sa tête quelques instants quand il est sur le ventre.

De 4 à 6 mois : L’enfant arrive maintenant à attraper ses pieds, il attrape les objets et les porte à sa bouche. Il se retourne sur le côté puis sur lebebe pied bouche ventre et un peu plus tard il arrivera à repasser de la position ventrale à la position dorsale. Lorsqu’il est sur le ventre il soulève sa tête et son torse et parfois décolle les bras et les jambes du sol pour « faire l’avion ». Il maîtrise mieux ses mains, attrape toutes sortes d’objets qu’il porte à sa bouche.

De 7 à 9 mois : L’enfant maîtrise parfaitement le passage dos/ventre et ventre/dos, il a compris qu’il pouvait se mouvoir de cette façon et ses premiers déplacements se font ainsi par roulade. C’est la première étape. Il va ensuite essayer de ramper ; malheureusement dans les premiers tempsbebe 4 pattes, l’enfant ne sait que reculer et non avancer. Cela entraîne quelques pleurs de frustration. Il s’amuse à jeter volontairement les objets et sait maintenant les attraper avec une pince fine. Quand il aura compris comment avancer, l’enfant va gagner en autonomie, il peut aller chercher les objets, suivre l’adulte ou s’en éloigner. Il se mobilise beaucoup. Ce faisant, il muscle son dos ce qui lui permet de passer à la position assise vers 8 mois, en s’appuyant d’abord sur un coude puis en soulevant le tronc à l’aide de ses bras. Il se tient parfaitement assis avec le dos droit à 9 mois.

La position assise n’arrive donc qu’après les premiers déplacements et n’est acquise que vers 7 ou 8 mois. Assoir un enfant plus tôt en le calant dans un transat ou à l’aide de coussins le dessert. En le bloquant dans une position qu’il ne maîtrise pas, cela rompt la chaîne de développement, et le rend dépendant de l’adulte pour sortir de cette position. L’enfant met longtemps à comprendre comment en sortir seul car il est déjà occupé à garder son équilibre, ce qui est pour lui très inconfortable, et trouve des solutions parallèles en avançant sur les fesses. Certes, il reste capable de se déplacer mais ne passe pas par la position de quatre pattes et aura donc plus de difficultés à se mettre debout par la suite.

bebe apprentissage equilibreEntre 7 et 9 mois, l’enfant évolue très rapidement, il va se mettre à 4 pattes, d’abord de façon statique puis pour avancer. Une fois cette position maitrisée, il se met debout avec appui en posant un genou devant lui et en se hissant. Il tient debout quelques instant puis redescend en 4 pattes qui est une position plus stable. Il aime grimper sur les marches d’escaliers ou les petits meubles.

De 10 à 18 mois : C’est par la répétition de la position debout avec appui que l’enfant va aller vers la marche. A force de se mettre debout, l’enfanApprendre a marchert travaille son équilibre et va progressivement se déplacer en se tenant aux meubles puis en poussant de petits meubles ou trotteurs avant de se lâcher complètement sur quelques pas d’abord puis de plus en plus longtemps. L’acquisition d’une marche assurée se fait sur plusieurs semaines à partir de ces premiers pas. Lorsque l’adulte intervient en tenant les mains de l’enfant cela fausse la notion d’équilibre et retarde l’acquisition de la marche. L’acquisition de la marche se fait en moyenne en France à 13 mois, de 9 mois pour les plus jeunes jusqu’à 18 mois environ.

A 18 mois : L’enfant marche, soulève, pousse, déplace les objets, monte les escaliers avec de l’aide, court et commence à essayer de sauter. Il saisit de tous petits objets avec une grande précision.

A 2 ans : Il monte et descend l’escalier seul, court sans difficulté, tape dans un ballon, gribouille, ouvre et ferme les portes, se lave seul le visage, sait mettre seul son pantalon, réalise des jeux d’encastrement simples et mange seul avec la main ou la cuillère.

A 3 ans : Il sait tout faire avec aisance, il marche, court, saute, grimpe sans peur, roule sur un tricycle. Il s’habille et se déshabille seul et habille également ses poupées.

A 4 ans : L’enfant est capable de faire du vélo sans petites roues, de lacer ses chaussures (il commence), boutonne seul ses vêtements, fais des puzzles de 4 à 6 pièces.

A 5 ans : Les puzzles se complexifient, il fait des lettres bien formées et dessine des bonhommes complets.

bebemarcheCes repères ne sont donnés qu’à titre indicatif, l’important est de donner à l’enfant la possibilité de faire seul ses expériences motrices sans intervenir mais en l’encourageant et en lui procurant un environnement adapté et bienveillant. Préférez des vêtements larges et des chaussures souples pour faciliter les mouvements de l’enfant.

Dr Joseph AROULANDOM

Dr Joseph AROULANDOM

Pédiatre

Chef de Clinique Assistant

Service de Nutrition et Gastroentérologie Pédiatriques

Hôpital Trousseau – Assistance Publique des Hôpitaux de Paris

Site web : http://nutritiongastro-trousseau.aphp.fr

Dossier

Les Tutos vidéos de Daddylemme

Les Tutos vidéos de Daddylemme

Retrouvez les tutoriels vidéo de Daddylemme ! Activité manuelle, astuce, recette, jeux, etc.

Parer aux maladies hivernales

Parer aux maladies hivernales

Le rhume, la gastro-entérite, l'angine, la grippe ou la bronchite sont autant de maladies, souvent bénignes, qui peuvent passer sans avoir recours aux antibiotiques.

Mon enfant a peur du noir

Mon enfant a peur du noir

La crainte du noir, chez l’enfant, est universelle. Au même titre que la peur de l’étranger, la peur de l’eau , ou la peur de la mort…

Compote pommes, banane à la cannelle

Recettes

Compote pommes, banane à la cannelle

  Ingrédients : 4 Pommes 1 Banane 1 Pincée de cannelle   Epluchez et coupez vos fruits. Enlevez les [...]