Reprise du titre de la page

Le développement du langage

Le langage n’est pas seulement une acquisition, c’est un acte complet qui sollicite toutes les composantes du corps. C’est un acte physiologique car réalisé par le corps, psychologique car il faut penser pour parler, et social car il permet la communication.

Son apprentissage est un enjeu pour l’enfant car il va lui permettre de s’exprimer et de se faire comprendre, d’obtenir ce qu’il veut, d’agir sur le comportement de l’autre, etc.

On distingue deux formes de langage :

Verbal : qui est bien plus large que la simple parole. Il faut y voir également l’articulation, le lexique, la syntaxe, et le discours (cohérence de ce qui est dit).

Non verbal : il est très large, l’enfant utilise tout son corps : regard, geste, tonalité, rythme, etc.

 

Le développement du langage en fonction de l’âge 

La naissance : Le nourrisson s’exprime par des pleurs mais réagit à la voix et observe beaucoup.

A 2 mois : Découvre ses premiers sons et fait ses premières vocalises (« areuh »). Il communique également beaucoup par des sourires. Parlez lui, mettez des mots sur ce qu’il vous exprime pour qu’il comprenne ce qu’il ressent.

A 4bebe rire mois : Il poursuit ses vocalises mais il les maîtrise. Il babille beaucoup et fait ses premiers éclats de rire. Lorsque bébé vous montre un objet du regard, nommez-le, il prendra conscience progressivement de la notion de communication.

A 7 mois : Il répète des syllabes, « mamamamama »

A 9 mois : Il varie les combinaisons de sons en fonction des situations, ce qui montre qu’il a conscience du sens des mots. Parlez-lui normalement, ne bêtifiez pas car cela déforme les mots et les intonations, ce qui complexifie la tâche de bébé pour vous comprendre.

 A 1 an : Les premiers mots apparaissent, l’enfant est capable de désigner certains objets, il met en relation l’objet et sa fonction (porte la main à l’oreillebebe joue pour téléphoner). Il comprend une centaine de mots et les ordres simples. S’il joue seul, ne le reprenez pas, même si ses mots n’ont pas vraiment de sens car il construit son imaginaire en se parlant à lui-même. En revanche, s’il s’adresse à vous, parlez-lui lentement et reformulez si le mot utilisé n’est pas le bon ou s’il a été mal prononcé.

A 18 mois : Il retient chaque jour de nouveaux mots. La progression est très rapide. Il commence à associer deux termes pour préciser sa pensée. Le principal est qu’il comprenne bien vos demandes, ne vous inquiétez pas outre mesure s’il verbalise moins que d’autres enfants du même âge, surtout s’il est en contact avec plusieurs langues.

A 2 ans : Il comprend très bien ce qui lui est dit et demandé.

A 3 ans : La parole se précise, il fait des phrases complexes, utilise le « je » pour se nommer.

A 3 ans ½ : Il sait penser au présent, au passé et au futur pour raconter un événement passé ou se projeter dans le futur.

A 4 ans : La communication est proche de celle d’un adulte.

Il est important d’instaurer très tôt les règles de la communication en le laissant parler sans lui couper la parole, en écoutant ce qu’il a à vous dire, en lui posant des questions, etc.

enfant papa lectureLes histoires et les comptines sont intéressantes car elles aident à développer l’imaginaire et à retenir la prononciation des mots. Toute stimulation sensorielle est pertinente à cet âge.

Quand s’inquiéter ?

A 5 ans, si votre enfant a du mal à prononcer les mêmes sons alors même que vous reformulez vous-même le mot (« un crain » à la place d’un « train »), il peut être intéressant de faire un bilan chez un orthophoniste. La prise en charge de ce défaut de prononciation doit être instaurée avant le cours préparatoire pour éviter toute difficulté scolaire.

 

Pour plus d’information :

Dossier Tics, Tocs et Bégaiement

Dr Joseph AROULANDOM

Dr Joseph AROULANDOM

Pédiatre

Chef de Clinique Assistant

Service de Nutrition et Gastroentérologie Pédiatriques

Hôpital Trousseau – Assistance Publique des Hôpitaux de Paris

Site web : http://nutritiongastro-trousseau.aphp.fr

Dossier

Les Tutos vidéos de Daddylemme

Les Tutos vidéos de Daddylemme

Retrouvez les tutoriels vidéo de Daddylemme ! Activité manuelle, astuce, recette, jeux, etc.

Parer aux maladies hivernales

Parer aux maladies hivernales

Le rhume, la gastro-entérite, l'angine, la grippe ou la bronchite sont autant de maladies, souvent bénignes, qui peuvent passer sans avoir recours aux antibiotiques.

Mon enfant a peur du noir

Mon enfant a peur du noir

La crainte du noir, chez l’enfant, est universelle. Au même titre que la peur de l’étranger, la peur de l’eau , ou la peur de la mort…

Compote pommes, banane à la cannelle

Recettes

Compote pommes, banane à la cannelle

  Ingrédients : 4 Pommes 1 Banane 1 Pincée de cannelle   Epluchez et coupez vos fruits. Enlevez les [...]