Reprise du titre de la page

La Rougeole

 

Epidémiologie

La rougeole est une maladie éruptive à déclaration obligatoire, extrêmement contagieuse, due au paramyxovirus.

Elle touche plusieurs millions de personnes chaque année dans le monde et, est à tort, considérée comme une maladie infantile alors qu’elle touche aussi bien les adultes que les enfants.

enfant bouton rougeoleEn France, elle avait presque disparu, avant qu’une nouvelle épidémie ne se déclare depuis 2008 (40 cas déclarés en 2006 contre 5000 en 2010) à cause de la faible vaccination de la population française, ces chiffres étant très certainement sous-estimés car ne représentant que les cas déclarés.

 

Clinique

La période d’incubation (c’est-à-dire le délai entre la contamination et l’apparition des premiers symptômes) de la rougeole est de 10 à 12 jours. Le malade est contagieux 5 jours avant la phase éruptive et 5 jours après.

La transmission se fait essentiellement par voie aérienne (salive, postillons, toux, éternuements, etc.).

 

C’est une pathologie qui évolue en deux temps :

bebe toux• La phase invasive qui dure 4 à 5 jours et se caractérise par l’apparition d’une forte fièvre associée à une grande fatigue, d’une toux, d’un rhume et d’une conjonctivite pouvant s’accompagner d’une photophobie (douleurs à la vision de la lumière)

• Apparaît ensuite une éruption cutanée (phase éruptive), généralement d’abord au niveau du cou et derrière les oreilles puis qui se généralisera à tout le corps en deux à trois jours en laissant quelques espaces de peau saine.
Cette phase dure environ une dizaine de jours.

Le diagnostic se fait à partir des signes cliniques et peut être confirmé par une sérologie sur une prise de sang, à l’aide d’un kit salivaire ou par une aspiration des sécrétions naso-pharyngées.

 

Evolution et complications

La rougeole est une maladie sans gravité dans la grande majorité des cas mais ce n’est en aucun cas une maladie bénigne car elle peut être responsable de complications graves et de nombreux décès chaque année dans le monde. Tout malade est concerné bien que les sujets les plus à risque soient les nourrissons de moins d’1 an et les adultes. Mais la guérison spontanée est généralement l’évolution la plus fréquente.

Les complications les plus fréquemment observées sont :

Varicellefièvre

•  L’otite
•  La diarrhée (en particulier chez l’enfant) avec le risque de déshydratation associé
•  Une fatigue importante, qui persiste longtemps après la fin des symptômes et rend plus fragile face aux autres virus.

 

La rougeole peut également être responsable d’autres complications, plus rares mais aussi plus sévères, pouvant entraîner le décès de la personne atteinte :

• L’encéphalite (inflammation du cerveau), qui touche le plus souvent l’adulte avec des séquelles très importantes (handicaps mental, moteur, décès)
•  Les atteintes pulmonaires entraînant des difficultés respiratoires
•  Les kératites (inflammations de la cornée) pouvant entraîner une perte de l’acuité visuelle définitive.

 

FEMME ENCEINTE INQUIETECas particulier de la femme enceinte : Contracter la rougeole pendant la grossesse expose à un risque élevé de malformations du fœtus, d’accouchement prématuré, voire de mort fœtale. Si elle est contractée en fin de grossesse, il est possible que le nouveau-né vienne au monde avec, ce qui l’exposera alors à toutes les complications précédemment citées. Mais un traitement par anticorps par voie veineuse pourra éventuellement être administré chez le nouveau-né à la naissance selon les cas.

 

Traitement

Il n’existe à ce jour aucun traitement curatif de la rougeole. On ne peut soigner que les symptômes et les complications éventuelles.

 

Prévention

Le seul moyen de se prémunir efficacement de la rougeole est la vaccination. Elle n’est pas obligatoire mais reste fortement recommandée. Le vaccin est très bien toléré et existe sous forme combinée avec celui des oreillons et de la rubéole.

Vaccination enfantIl nécessite deux injections : une à 1 an et la deuxième avant deux ans, une seule injection ne suffisant pas à garantir une immunité satisfaisante.

Au vu des risques encourus, il est primordial de s’assurer que l’on a reçu les deux doses de vaccin avant d’envisager un projet parental.

Il est recommandé que les enfants et adultes nés depuis 1980 (ceux nés avant cette date sont considérés comme ayant déjà été en contact avec la rougeole) n’ayant pas reçu deux doses du vaccin, aient un rattrapage vaccinal afin d’obtenir au total deux doses du vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole.

Le vaccin est pris en charge à 100% par la sécurité sociale jusqu’à 17 ans puis à 65% au-delà.

Dr Joseph AROULANDOM

Dr Joseph AROULANDOM

Pédiatre

Chef de Clinique Assistant

Service de Nutrition et Gastroentérologie Pédiatriques

Hôpital Trousseau – Assistance Publique des Hôpitaux de Paris

Site web : http://nutritiongastro-trousseau.aphp.fr

Dossier

Questions de futurs parents

Questions de futurs parents

Bientôt parents ? Notre maman experte fait le point sur l'organisation à mettre en place afin d'accueillir bébé en toute sérénité !

Les Tutos vidéos de Daddylemme

Les Tutos vidéos de Daddylemme

Retrouvez les tutoriels vidéo de Daddylemme ! Activité manuelle, astuce, recette, jeux, etc.

Parer aux maladies hivernales

Parer aux maladies hivernales

Le rhume, la gastro-entérite, l'angine, la grippe ou la bronchite sont autant de maladies, souvent bénignes, qui peuvent passer sans avoir recours aux antibiotiques.

Compote pommes, banane à la cannelle

Recettes

Compote pommes, banane à la cannelle

  Ingrédients : 4 Pommes 1 Banane 1 Pincée de cannelle   Epluchez et coupez vos fruits. Enlevez les [...]