Reprise du titre de la page

La dysphasie chez l’enfant

 

Que faire pour aider l’enfant ?

 

La rééducation orthophonique

La rééducation orthophonique est la clé de voûte de la prise en charge de ces enfants. Elle doit être intensive et précoce. Intensive car il faut un minimum de deux séances par semaine pour que les effets se fassent sentir. Précoce même si le diagnostic n’est pas encore sûr.

La rééducation orthophonique ne va pas guérir l’enfant mais va permettre une meilleure compensation des troubles. Elle va travailler les aspects déficitaires du langage observés lors du bilan : phonologie, lexique, syntaxe, récit mais aussi langage écrit et mathématique.

Différentes techniques vont être utilisées par l’orthophoniste pour permettre à l’enfant de progresser : les gestes Borel-Maisonny, les pictogrammes, la Dynamique Naturelle de la Parole, l’imprégnation syllabique

 

Les autres rééducations

En fonction des troubles associés, d’autres rééducations seront nécessaires : psychomotricité, ergothérapie. Une prise en charge psychologique pourra aussi être utile lorsque le handicap engendre trop de souffrance.

 

Les moyens augmentatifs de communication

En fonction des troubles observés, les professionnels pourront proposer des aides communicatives. Ces aides n’ont pas vocation à remplacer le langage oral, mais à ajouter des informations complémentaires. Cela concerne les enfants difficilement intelligibles (qu’on comprend très mal) ou ceux qui ont de gros troubles réceptifs (trouble de la compréhension majeur). Le mode de communication le plus utilisé sera le français signé : les signes empruntés à la langue des signes seront utilisés avec le langage oral. Ils permettront à l’enfant de mieux se faire comprendre et dans certains cas, ils lui permettront aussi de mieux comprendre ce continuum sonore qu’est le langage. Des formations sont proposées aux parents pour leur apprendre des signes, comme celles de Makaton.

 

Quelques conseils

On n’apprend pas à parler en séance d’orthophonie et le parent reste l’interlocuteur privilégié de l’enfant, au moins dans ses premières années. Même si le langage adressé par le parent ne peut pas être tenu pour responsable des troubles de l’enfant, une modification de sa communication est nécessaire pour que l’enfant profite au mieux du langage qu’on utilise pour lui parler.

 

Les recommandations peuvent s’articuler autour de 3 A :

• Accorder. Pour cela, il faut observer l’enfant qui, même si son langage n’est pas bien construit, communique par son regard, ses mimiques, ses mouvements. Il faut aussi réapprendre à attendre : les acquisitions sont plus lentes. Dans les échanges avec l’enfant, son temps de réaction est plus long et il faut souvent attendre quand on a fini de parler.

• Adapter. On s’adapte en proposant des activités intéressantes pour l’enfant, dans lesquelles on prend, en tant que parent, aussi du plaisir. On peut alors accompagner de langage les activités de l’enfant en les commentant mais on peut aussi commenter nos propres activités. On adapte son langage en se mettant à la hauteur de l’enfant, en face de lui, en reformulant quand il ne comprend pas, en parlant plus lentement. On adapte aussi notre communication non verbale en étant plus expressif.

• Ajouter. On imite l’enfant, surtout petit, qui imitera plus facilement quelque chose qu’on vient d’imiter, en ajoutant un mot ou une autre information. On interprète ce qu’a voulu dire l’enfant en reformulant. On poursuit le sujet de conversation.

Ces conseils ne peuvent pas se substituer à l’accompagnement individualisé que l’orthophoniste de votre enfant vous apportera.

 
 

Et après ? et à l’école ?

S’agissant de la scolarisation, je ne peux que vous conseiller cette page de Avenir Dysphasie : http://www.dysphasie.org/content/view/12/18/.

 


 

Des ressources

 

Des ressources choisies pour leur fiabilité.

 

 Des livres pour les parents

100 idées pour venir en aide aux enfants dysphasiques, écrit par une orthophoniste et une enseignante spécialisée, qui ont toutes les deux une grande expérience des enfants dysphasiques. Ce petit livre qui recense 100 questions autour de la dysphasie (théorie, vie quotidienne, vie scolaire) est conseillé à tous les parents désireux d’en savoir plus.

Touzin M Leroux MN, 100 idées pour venir en aide aux enfants dysphasiques, Editions Tom Pousse, 2011

 

•  Des sites pour les parents

 

Sur la dysphasie

– AAD : le site de l’Association Avenir Dysphasie, association de parents : http://www.dysphasie.org/

– Comprendre la dysphasie de mon enfant : http://comprendreladysphasiedemonenfant.blogspot.fr/?m=0, réalisé par des étudiantes en orthophonie.

 

Sur le langage

Infolangage.org, le site réalisé par la Fédération Nationale des Orthophonistes, sur prévention et langage: http://www.info-langage.org/

 

 

•  Des vidéos réalisées par des étudiantes en orthophonie 

Qu’est-ce que le TSL ?
https://www.youtube.com/watch?v=tRt-WTNMF2U&feature=BFa&list=HL1343403387

– La dysphasie expliquée aux parents : 
Une explication des troubles et des conseils : https://www.youtube.com/watch?v=tXB-Ntt3bP8

 

•  Bibliographie

Le bilan langagier de l’enfant dysphasique : aspects théoriques et cliniques, C. Maillart et A. Orban, ANAE 2008, 20-20, p211-220.

Traitements du langage oral chez l’enfant, M-A. Schelstraete, Masson, 2011.

Fany Wavreille

Fany Wavreille

Orthophoniste

Après plus de 10 ans en centre de référence des troubles des apprentissages, je travaille aujourd’hui dans au CRESN à Noisy le Grand (93), qui accueille à la fois des enfants sourds et des enfants dysphasiques.

Je suis également formatrice : je propose des formations pour les orthophonistes en formation continue.

Je donne des cours à des étudiantes en orthophonie à la faculté d’Amiens.

Je suis maître de stage, maître de mémoire et je participe régulièrement à des jurys de mémoires de 4e année.

Mon blog plutôt destiné aux professionnels mais avec une rubrique pour les parents : fany.eklablog.com.

Dossier

Questions de futurs parents

Questions de futurs parents

Bientôt parents ? Notre maman experte fait le point sur l'organisation à mettre en place afin d'accueillir bébé en toute sérénité !

Les Tutos vidéos de Daddylemme

Les Tutos vidéos de Daddylemme

Retrouvez les tutoriels vidéo de Daddylemme ! Activité manuelle, astuce, recette, jeux, etc.

Parer aux maladies hivernales

Parer aux maladies hivernales

Le rhume, la gastro-entérite, l'angine, la grippe ou la bronchite sont autant de maladies, souvent bénignes, qui peuvent passer sans avoir recours aux antibiotiques.

Compote pommes, banane à la cannelle

Recettes

Compote pommes, banane à la cannelle

  Ingrédients : 4 Pommes 1 Banane 1 Pincée de cannelle   Epluchez et coupez vos fruits. Enlevez les [...]