L’infertilité féminine


L’infertilité

L’infertilité est définie comme l’incapacité à concevoir un enfant après 12 mois de rapports sexuels non protégés.

Elle touche environ un couple sur six en désir d’enfant. L’Organisation Mondiale de la Santé estime à 80 millions le nombre de personnes souffrant d’infertilité dans le monde.

La stérilité se définit comme l’incapacité définitive à concevoir.

consultation infertiliteLa cause de l’infertilité est féminine dans 38% des cas, masculine dans 20% des cas, mixte dans 27% des cas et indéterminée dans 15%. Le terme d’infertilité « indéterminée » (ou idiopathique) correspond à des couples pour lesquels le bilan de base standard (analyse de sperme, exploration de l’ovulation et de la perméabilité tubaire) n’a pas permis d’objectiver d’anomalie, la cause de l’infertilité ne pouvant être identifiée.

 

Rôle de l’état nutritionnel sur la fertilité féminine

La fonction de reproduction est intimement liée au statut nutritionnel.

De nombreuses données expérimentales chez l’animal ont permis de mieux comprendre les relations entre nutrition et reproduction et ont conduit à des modifications nutritionnelles pour améliorer la reproduction notamment dans les élevages.

infertiliteDans l’espèce humaine, le poids de la femme a un impact bien connu sur la fertilité à toutes les étapes : fonctionnement de l’ovaire, fécondation, implantation et développement embryonnaire. Des données récentes suggèrent que la composition alimentaire en glucides, lipides, protéines, vitamines et minéraux a également un rôle indépendant de l’apport énergétique global sur tous ces phénomènes de la reproduction.

De plus, la qualité et la quantité de la nutrition de la mère pendant la grossesse influence non seulement le développement fœtal mais aussi la susceptibilité à certaines maladies à l’adolescence ou à l’âge adulte ainsi que la fertilité des enfants conçus : on parle d’effet intergénérationnel (concept de DOHAD: origines développementales des maladies de l’adulte).

De nombreux facteurs comportementaux du mode de vie autres que la nutrition tels que l’exercice physique, le tabagisme, la consommation d’alcool, le stress psychologique ou l’exposition à des polluants environnementaux sont également susceptibles d’agir sur la fertilité et retentir sur la santé des enfants conçus.

Dr Céline FAURE

Dr Céline FAURE

Chercheur Nutrition/Fertilité

Recherche clinique APHP – Service Biologie de la Reproduction – Hôpital Jean Verdier
Docteur es Sciences en Biologie Moléculaire et Cellulaire de l’Université de Saint-Étienne
Diplôme d’Etudes Approfondies en Nutrition de l’Université Marseille II
Diplôme Inter-Universitaire en Nutrition Humaine de l’Université de Lyon

Après plusieurs années de recherche fondamentale en Biologie Moléculaire et Cellulaire ainsi qu’une formation en Nutrition, je travaille depuis 7 ans en recherche clinique en nutrition/fertilité.

J’interviens sur la conception, mise en œuvre puis exploitation des résultats des Projets Hospitaliers de Recherche Clinique dans différents services de Biologie de la Reproduction des Hôpitaux de Paris. Et je suis en charge des inclusions des patients (bilan alimentaire, mesures anthropométriques, bilan de fertilité / infertilité, prélèvements sanguins, techniques biologie / biochimie).

Un premier projet ALIFERT qui étudie la relation entre nutrition et fertilité, s’est terminé en novembre 2013 et les publications des résultats ont débuté. Le but est de comparer des couples fertiles et infertiles idiopathiques selon la nutrition, les mesures anthropométriques, l’exposition aux toxiques (tabac, pollution, contaminants alimentaires: métaux lourds, microbiotes, pesticides), l’anxiété, l’activité physique et le stress oxydatif. Nous prenons aussi en compte l’influence de l’environnement maternel et paternel en pré- et péri-conceptionnel (au niveau des gamètes, impact sur le nourrisson puis effet à l’âge adulte: concept de DOHAD).

Le deuxième projet METASPERME est actuellement en cours sur plusieurs hôpitaux parisiens. Ce projet cherche à mettre en évidence l’implication du stress oxydatif dans l’infertilité masculine mais aussi dans l’effet épigénétique sur l’ADN des spermatozoïdes.

Parallèlement à l’activité de recherche clinique, nous participons à des projets de recherche fondamentale chez le lapin, dans une collaboration avec l’INRA. Après un premier travail sur l’impact de l’alimentation maternelle hypercholestérolémique sur la fonction de reproduction des descendants mâles, nous sommes impliqués dans l’étude de l’impact de la pollution atmosphérique sur les fonctions de reproduction des mâles descendants de mères exposées au diesel durant la gestation. Ce projet ANR EPAPP est actuellement en cours.

Dr Céline FAURE
Service Biologie de la Reproduction
Hopital Jean Verdir
avenue du 14 juillet
93140 BONDY
faure_celine@hotmail.fr

Dossier

Les Tutos vidéos de Daddylemme

Les Tutos vidéos de Daddylemme

Retrouvez les tutoriels vidéo de Daddylemme ! Activité manuelle, astuce, recette, jeux, etc.

Parer aux maladies hivernales

Parer aux maladies hivernales

Le rhume, la gastro-entérite, l'angine, la grippe ou la bronchite sont autant de maladies, souvent bénignes, qui peuvent passer sans avoir recours aux antibiotiques.

Mon enfant a peur du noir

Mon enfant a peur du noir

La crainte du noir, chez l’enfant, est universelle. Au même titre que la peur de l’étranger, la peur de l’eau , ou la peur de la mort…

Test d'Ovulation Clearblue DIGITAL avec lecture de deux hormones
Compote pommes, banane à la cannelle

Recettes

Compote pommes, banane à la cannelle

  Ingrédients : 4 Pommes 1 Banane 1 Pincée de cannelle   Epluchez et coupez vos fruits. Enlevez les [...]